Contactez-nous : 04 65 020 820

Podcast e-commerce avec PayPlug

Podcast e-commerce Vaisonet avec PayPlug

Vous trouverez dans cet article, la transcription de notre podcast avec PayPlug.

Pour retrouver nos podcasts audio, rendez vous sur YouTube et toutes les plateformes de diffusion.

 

 

Maxime Varinard
Bonjour à tous! Maxime Varinard de Vaisonet. Pour pour ce premier podcast, j'ai l'honneur d'avoir Élie, de la société PayPlug qui nous a rejoint tous les mois. Vous retrouverez notre podcast avec des invités et des acteurs de l'e-commerce et je vous invite dès à présent vous inscrire dans les liens juste en dessous de ce podcast. Vaisonet est un éditeur de logiciels destinés à des e-commerçants. Et tout de suite, j'aimerais te poser la question, Elie, PayPlug c'est quoi pour toi?

Elie Hosanski
Bonjour, déjà merci beaucoup pour l'invitation. C'est un plaisir de répondre à à l'invitation aujourd'hui et parler notamment notre partenariat avec Vaisonet pour dire quelques mots sur nous. PayPlug est une solution de paiement omnicanale, a été créée en 2012, a été rachetée par le groupe Natixis Banque populaire-Caisse d'épargne en 2017. Notre métier, c'est d'aider les commerçants, les commerçants, autant des PME que des réseaux de franchise, des réseaux coopératifs ou des TPE, ou même des grands groupes à mettre en place du paiement, du paiement intelligent là où se trouvent leurs clients. Les points sur lesquels ils vont trouver les payeurs, sur tout type de canaux. D'où cette notion omnicanale de solution de paiement. Et on a vraiment trois axes qui sont qui sont clés chez nous. Chez PayPlug, c'est la simplicité à la fois de la simplicité pour, bien sûr, nos clients, à travers des interfaces simples, une API simple s'ils ont besoin de développer des choses sur mesure et également des process évidemment simples. Que cela soit aussi pour nos clients, avec des comptes qui sont activés en moins de 48 heures et également pour des payeurs, les payeurs, avec des pages de paiement simple responsive qui vont droit au but et qui sont orientés conversion. Du coup, c'est la transition pour parler du deuxième axe est clé chez nous la conversion. Notre métier, c'est aussi, bien sûr, d'aider tous les commerçants à augmenter leur chiffre d'affaires à travers des briques qui vont permettre justement d'augmenter, d'augmenter le taux de conversion.

Elie Hosanski
Par exemple, la page paiement du paiement sur les canaux intéressants avec paiement fractionné, garanti du paiement en un clic pour sauvegarder l'empreinte de cartes et payer plus rapidement. Plein de choses que l'on a mise en place pour vraiment aider les commerçants à augmenter leur CA. Il y a un autre point. Un dernier point clé pour nous, c'est l'accompagnement. On parle de paiement. C'est un point critique. C'est vraiment là où nos clients vont récupérer leurs fonds, donc on se doit de proposer un accompagnement excellent et de répondre rapidement en quelques minutes aux questions de tous nos clients.

Maxime Varinard
Ça me permet d'enchaîner. Toutes les banques ont des solutions de paiement qu'elles proposent à leurs clients. Du coup, l'avantage de passer par PayPlug, c'est quoi? C'est cette valeur ajoutée que tu disais sur l'accompagnement? Les taux de conversion?

Elie Hosanski
Exactement. Pour revenir aussi, peut être un peu plus pour comprendre sur les bases du e-commerce qui a très vite était l'idée prise par les banques sur toute la partie paiement, sauf quand on sait que les banques, ce sont généralement des acteurs qui ont énormément de produits à vendre. Ça se voit bien sur les crédits de l'assurance, des plans de financement. Finalement, ils ont des équipes dédiées, mais ne sont pas forcément partis d'une page blanche. Ils héritent aussi de toute cette IT legacy qu'il y a eu au fil des années et on voit encore des choses qui datent du début des années 2000sur des formulaires de paiement de nos concurrents. Nous, vraiment, on est reparti d'une feuille blanche en 2012. Comment créer un paiement intelligent ? Comment créer un paiement simple? Comment créer aussi une structure, une solution qui répond vraiment aux enjeux de notre temps? Comment concrètement, on va se différencier par rapport aux banques ? Déjà c'est sans contrat de vente à distance. C'est un des gros points de friction lorsqu'on veut se mettre à vendre en ligne ou vendre en magasin. C'est qu'il nous faut un contrat commerçant ou un contrat à distance. C'est de la paperasse qui prends plusieurs semaines a être validé, a être signée.

Maxime Varinard
Un contrat VAD, cela veut dire forcément passer par sa banque et faire validée à la Banque de France ? C'est ça, c'est toujours toujours vrai ?

Elie Hosanski
Alors oui, c'est le sujet de l'accréditation. Alors, évidemment, nous sommes accrédité Banque de France pour exercer notre activité. Un contrat de vente à distance, c'est vraiment un contrat qui permet que des fonds encaissés en ligne aillent directement sur notre compte en banque, en tant que marchand. C'est un contrat qui fait qu'on a une page de paiement externe sur le Web, qui va être directement connectée à notre RIB. C'est sûr, ça permet d'avoir directement la trésorerie sur son compte. Mais il y a des méthodes aussi beaucoup plus simples pour gérer ça. On a une approche qui est vraiment différente chez nous. Il n'y a pas de contrat de vente à distance, ce qui fait qu'on a des process d'activation qui peuvent être en 48 heures. On a juste quelques informations légales à demander à nos marchands. Notre équipe risque les activent derrière en des temps records et moi, en tant que marchand derrière, j'uploade en fait le rib de ma banque et de n'importe quelle banque sur le compte PayPlug. Et après? L'idée, c'est que l'automatisme légèrement entre mon compte PayPlug et mon compte en banque, ça, tous les fonds arrivent tous les jours directement sur mon compte bancaire. C'est un premier point de différenciation par rapport aux banques, évidemment. L'accompagnement. est un point clé. On est vraiment des experts du paiement et du commerce chez PayPlug. On a des experts, des customers accounts managers et même des commerciaux, on est tous tous alertes à la fois, bien sûr, du paiement, mais on va bien au delà. On est là pour parler des solutions commerce, pour parler solutions point de vente, pour parler ERP, CRM avec nos clients et les guider vers la croissance, pour aller vraiment au delà du simple paiement.

Maxime Varinard
C'est le retour qu'on a assez souvent de la part de nos clients. C'est que l'agence bancaire de proximité à l'origine, il y a vraiment du mieux. Ils savent qu'ils font des paiements par carte bancaire. Maintenant, c'est pas mal, mais ils font aussi de l'assurance, du crédit, ils font beaucoup de choses, tout ce que fait une banque. Et c'est vrai que l'accompagnement sur la partie e-commerce, ce n'est pas leur coeur de métier. Si on veut du conseil, c'est pas forcément là qu'il faudrait aller.

Elie Hosanski
Exactement. Et c'est aussi pour ça que Natixis a choisi de nous racheter. C'est parce que justement, au lieu de vouloir réinventer la roue, ils ont préféré racheter une solution et prendre des parts majoritaires dans une solution qui était déjà experte là dedans.

Maxime Varinard
On a parlé beaucoup de PayPlug. Mais on n'a pas parlé de toi, tu fais quoi ? C'est quoi ton boulot ?

Elie Hosanski
Bien sûr, je ne suis même pas présenté formellement, effectivement. Elie Hosanski, je m'occupe des partenariats plateforme chez de PayPlug. Concrètement, ça va être tout ce qui regroupe des intégrations techniques diverses et variées. En tant que solution de paiement, notre back office, nos  pages de paiement ne sont pas une fin en soi. On doit être présent là où se trouvent les payeurs et on doit aussi être présent, être connecté avec l'écosystème de nos clients des marchands. Concrètement, ça veut dire créer des partenariats avec des solutions e-commerce, évidemment, des solutions de caisse pour du paiement aux points de vente des ERP, des solutions CRM, des solutions d'abonnement. En fait toutes les types de solutions avec lesquelles on va pouvoir se pluguer pour créer de la valeur ajoutée, à la fois pour nos clients et les clients de nos clients.

Maxime Varinard
C'est d'ailleurs comme ça qu'on s'est connus parce que Vaisonet, on a un connecteur, une passerelle entre des solutions de gestion commerciale EBP avec PayPlug pour pouvoir permettre le paiement des factures d'une gestion commerciale directement avec un lien de paiement CB. Et c'est vrai que PayPlug a été en avance là dessus ; on en a eu l'occasion d'en discuter lors du lancement de ce projet là ; le paiement par CB, ils ont une date d'expiration qui est souvent très courte quelques minutes,  peut être quelques heures pour des raisons de sécurité. Et PayPlug a cet avantage là de pouvoir sécuriser des liens de paiement qui peuvent être générés, par exemple dans le contexte B2B, pour un paiement à 30 jours. Et le lien reste valide. Et ça, ça a été une vraie valeur ajoutée de PayPlug qui a permis de nouveaux usages grâce à ces systèmes là.

Elie Hosanski
Exactement tu l'a bien dit, notre métier aussi c'est ça. C'est d'être vraiment là où sont les payeurs et Vaisonet nous ouvre une très belle porte. Ensemble, on permet d'attaquer ensemble tout un nouveau spectre de paiement sur les factures en CB, ce qui ne faisait pas.

Maxime Varinard
On voit quand on regarde un peu les campagnes de communication de PayPlug que vous vous annoncez comme comme une solution omnicanale. Ça veut dire quoi pour une solution de paiement omnicanale pour PayPlug ?

Elie Hosanski
Alors pour nous, c'est vraiment aller là où sont présents les payeurs.

Maxime Varinard
Pas forcément en ligne ?

Elie Hosanski
Non pas forcément en ligne.

Maxime Varinard
Être en magasin aussi physiques aussi ?

Elie Hosanski
Oui, cela peut être en magasin physique. Et surtout aujourd'hui le parcours client d'un acheteur n'est plus du tout le même qu'il y a 15 ans. On voit de plus en plus une approche, "ROPO" (research on line purchase offline), avec des renseignements qui sont pris en ligne et de l'achat qui sont faits en magasin. Il y a aussi des choses intéressantes à faire avec du ship&store, se servir aussi des maillages des points de vente, pour en faire des mini centres de logistique. Ce sont des parcours aujourd'hui qui sont hyper courants et bien sûr plus contemporains par rapport à la periode en train de vivre. Le deuxième confinement dans lequel on a aujourd'hui du drive, du click and collect, de la livraison express, de points de vente et tout type de parcours qui va permettre de rapprocher l'acheteur et le commerçant.

Maxime Varinard
C'est une approche intéressante parce qu'n a souvent tendance à dire que l'e commerce et le commerce de proximité sont antagonistes, mais pas plus que ça. Pas plus que le commerce de proximité et les grandes surfaces. On dit que Amazon va tuer le commerce de proximité, mais non Amazon, je le compare à une grande surface. Il va avoir une approche particulière du marché et le commerce de proximité a tout intérêt à apporter des services complémentaires. Ça peut être du drive ,de la prise de rendez vous, du click&collect. Cela ne dénature pas du tout, le commerce de proximité. On ajoute des services complémentaires et l'omnicanal est là pour ça.

Elie Hosanski
Exactement, et je te rejoins totalement. On peut critiquer Amazon pour énormément de raisons, à commencer par des raisons fiscales. Mais c'est clair que l'on peut saluer le fait qu'ils ont permis à tout un écosystème de commerçants à se pousser, à se digitaliser pour tout simplement survivre et entrer dans la danse face à Amazon. Proposer des solutions alternatives. Une fois qu'Amazon est là, les consommateurs sont habitués à un niveau de parcours client et un niveau d'expérience utilisateur très élevé. C'est un défi qui est souvent été compliqué aussi pour les petits commerçants comme des plus gros commerçants. C'est la même chose pour des grands groupes dans leur transition digitale. C'est super. Moi, je suis fier de travailler pour une société qui permet justement d'aider des commerçants à rivaliser avec les grands acteurs du secteur. On cite Amazon, mais on a plein d'acteurs qui ont le plein de parts de marché FNAC, Darty, Cdiscount et consorts.

Maxime Varinard
Exactement. On peut citer les vêtements avec La Redoute, par exemple. Beaucoup de vendeurs de vêtements qui se demandent comment ils vont écouler leurs collections d'hiver. C'est vrai que c'est des choses qui seront pour eux un peu un petit peu compliquée. Et l'omnicanal, donc, d'être présent sur plusieurs canaux en même temps, je pense que c'est une clé de résilience, en tout cas pour les commerces, surtout à cette période de l'année avec ce confinement.

Elie Hosanski
Exactement, et juste pour rentrer dans le concret sur ces canaux que nous active. Donc, effectivement, il n'y a pas qu'en ligne ! Il ya les points de vente à travers des terminaux de paiement, mais aussi des liens de paiement qu'on peut générer envoyer par SMS depuis le point de vente comme depuis, depuis un site Internet, depuis un site e-commerce. C'est super pour faire du click and collect, pour faire du drive directement entre un point de vente ou un e-commerçant et le client final. On va aussi permettre à nos clients de faire la vente sur les réseaux sociaux, par exemple. C'est ce qui se fait beaucoup aujourd'hui et aussi la vente par téléphone, par exemple sur WhatsApp. Et on va tirer profit de tous les canaux sur lesquels sont présents les consommateurs pour les transformer en canaux de vente.

Maxime Varinard
Merci pour cet échange. C'était Eli Hosanski de la société PayPlug. Vous retrouverez le lien en commentaire sousce podcast. N'hésitez pas à vous abonner si celui si vous a plu et à suivre nos prochains épisodes et à les partager sur les réseaux sociaux.

Les liens :

© 2005 - 2019 Vaisonet - E-connecteur est une marque déposée par Vaisonet - Mentions légales - CGV - Recrutement - Nos partenaires